Reconstituer / Resynthétiser.

La récupération a également pour visée de reconstituer les stocks d’éléments présents dans l’organisme dans les proportions « habituelles ».

  •  Phosphocréatine : elle sert à stocker l’énergie dans le muscle. Elle provient de la créatine, synthétisée par notre foie, pancréas et nos reins à partir d’acides aminés (arginine, méthionine, glycine) trouvés dans notre alimentation. Un individu synthétise en moyenne 1,5 à 3g de créatine par jour.

Stockée dans le muscle (100 à 150gr/individu), elle va céder son élément phosphate lors de sa dégradation en ATP dans le cadre de l’anaérobie alactique, permettant la production d’énergie. Elle sera totalement utilisée en 8 à 10 secondes.

Reconstituer / Resynthétiser. dans II/ La recuperation creati10

Sa formule développée se présente ainsi :

5359 dans II/ La recuperation

Source : http://www.bmrb.wisc.edu/metabolomics/gen_metab_summary_5.php?molName=creatine_phosphate

Sa reconstitution passe par la combustion de glucides grâce à un excès d’oxygène, ce qui n’est possible que pendant une période de repos. En moins de 25 secondes, 50% des stocks de phosphocréatine utilisés pour dégrader de l’ATP seront reconstitués.

 

  • Glycogène musculaire : Polysaccharide (c’est-à-dire molécule polymère de glucose), permettant le stockage des glucides dans l’organisme, et en particulier dans les muscles. La réserve de glycogène est faible, elle peut varier de 400 g pour un sédentaire à 1.4 kg pour un sportif, ce qui constitue 1600 à 2000kcal. Le glycogène est utilisé lors de la filière anaérobique lactique lorsque le corps a besoin d’énergie : lors de la réaction de glycogénolyse, le glycogène est dégradé en glucose, ce qui permet ensuite de le dégrader en ATP pour obtenir de l’énergie.

Représentation d’une molécule de glycogène.

754px-Glykogen.svg

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Glykogen.svg

Le « stockage » a lieu lors du repas du matin et après un effort physique pour compenser la dégradation potentielle de tissu musculaire. C’est pourquoi il est recommandé de s’alimenter le plus tôt possible avec des glucides après un effort.

La reconstitution des stocks de glycogène prend en moyenne de 18 à 48h, mais l’importance de la déplétion en glycogène dépend de l’intensité et de la durée de l’effort physique. Ainsi, plus l’appauvrissement a été important plus la vitesse de resynthèse sera rapide.

Remarque : Il est important de savoir que si la répartition du glycogène est homogène au niveau d’un muscle, elle peut beaucoup varier d’un muscle à l’autre. C’est ainsi que la concentration glycogénique est plus basse dans les membres supérieurs que dans les membres inférieurs.

spfr_ph5

Consommation et régénération du glycogène musculaire (pour 3h de course)
Source : http://sportech.online.fr/sptc_idx.php?pge=spfr_mt3.html

  •  Articulations et tendons : Il ne s’agit pas à proprement parler de resynthétiser, mais plutôt de revenir à leur état de repos. En effet, les tendons et les ligaments ont été fortement sollicités durant la plupart des efforts physiques mais ils sont moins élastiques que les muscles, d’où la nécessité de faire des étirements pour limiter les risques de microlésions, ruptures et tendinites.
Publié dans : II/ La recuperation |le 4 décembre, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

SOS planète |
Mathématiques en Terminale S |
adamfait |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ana112big
| Archéoslogos
| «Evaluation of the sustaina...