Qu’est-ce que la récupération ?

Généralités

La récupération est l’ensemble des moyens à mettre en oeuvre après un effort physique pour permettre au sportif de retrouver l’intégralité de ses moyens physiques. Le temps de récupération est le temps nécessaire au retour des valeurs au repos de l’ensemble les paramètres métaboliques et physiologiques ; sa durée s’étend généralement entre 48 et 72h, bien que le temps de récupération varie selon les individus, le type d’effort fourni…

La récupération permet un nettoyage et une restructuration de l’organisme.

En effet,à la suite d’un effort physique il peut se former des foyers de dégénérescence des fibres musculaires, ou des courbatures. La récupération permet, de les éviter, sinon de les minimiser. Elle est également nécessaire au remboursement de la dette en oxygène créée par le travail musculaire.

 

Qu'est-ce que la récupération ? dans II/ La recuperation dsc0342b

ATP

 Pour parler de la récupération à l’échelle moléculaire, il faut parler de l’ATP.

Pour se contracter, le muscle a besoin de l’énergie provenant de la dégradation de l’ATP.Or, cette molécule se trouve en quantité limitée dans le muscle, et sa concentration reste à peu près constante. Sans son renouvellement dans la fibre musculaire, le stock s’épuiserait en quelques secondes et la contraction ne serait plus possible. Il faut noter que seul 1/4 de l’énergie produite par cette dégradation permet la contraction des muscles, les 3/4 restants produisant un dégagement de chaleur éliminé sous forme de sueur.

atp10 dans II/ La recuperation

La production d’énergie provient de la rupture des liaisons riches en énergie entre les groupements phosphate qui composent la molécule d’ATP par un phénomène appelé hydrolyse. Les produits sont : une molécule d’ADP et une molécule de phosphate qui libère une énergie directement disponible. . L’organisme doit alors recréer de l’ATP à partir de ce qui reste de la dégradation, formant ainsi un cycle appelé « resynthèse de l’ATP » et permettant la production d’énergie.

Pour resynthétiser l’ATP, 3 processus distincts appelés filières énergétiques peuvent s’opérer : il s’agit de l’anaérobie alactique, aérobie lactique et aérobie (cf. Qu’est-ce qu’un effort physique ?). Il aut savoir que la filière aérobie permet de resynthétiser 13 fois plus d’ATP que les modes anaérobie.

Pour parler de la récupération, il faut également connaître le mécanisme de respiration cellulaire et en particulier la glycolyse. La glycolyse est un mécanisme de régénération de l’ATP qui ne nécessite pas d’oxygène. La glycolyse se produit dans le cytoplasme des cellules. C’est un processus qui dégrade le glucose en deux molécules de pyruvates. Deux molécules d’ATP sont libérées par chaque molécule de glucose.

Le pyruvate peut être utilisé sans oxygène dans le processus de fermentation pour produire de l’acide lactique.

Petit schéma pour résumer :atp210


Nous allons nous intéresser au produit obtenu appelé l’acide lactique dans « Eliminer ».

 

Une récupération différente selon les gens ?

On observe donc que quelque soit le type d’effort, les réserves à reconstituer seront les mêmes car l’organisme fonctionne de la même façon.

Cependant, il faut noter que chez les enfants, la phase de récupération est plus longue. Ainsi, les efforts doivent être plus espacés pour ne pas compromettre la reconstitution des réserves d’énergie, de minéraux et de sels.

 

Âge de l’enfant Nombre maximal d’heures de séances sportives

8 ans                                                4 à 6

10 ans                                                                  6 à 8

12 ans                                                         8 à 10

 

Nombre d’heures maximal de séances sportives hebdomadaires par tranche d’âge pour un enfant pour permettre une bonne récupération.

 

De plus, la quantité d’énergie à reconstituer est proportionnelle à la quantité d’oxygène qui a fait défaut durant l’exercice, en particulier au début.

L’entraînement régulier permet de diminuer la dette en oxygène en augmentant la VO2 max ; la récupération est donc aussi facteur de l’entraînement et en particulier de l’échauffement.

Enfin, la récupération dépend également du type de sport pratiqué.
Ainsi, selon Diane Couturier, coach d’équitation, après chaque séance d’équitation il faut privilégier les étirements, notamment dorsaux, des mouvements calmes avec une respiration lente et régulière.

Pour tdzeus, médecin du sport interrogé sur le forum Doctissimo, un footing à un seuil de fréquence cardiaque moins élevée que celle de l’effort pendant 10 à 30 min, accompagné d’une séance d’électrostimulation permet d’optimiser les entraînements de courses à pied sur le long terme.

Nous développerons plus cet aspect dans Différentes formes de récupération.

 

  illustrations / schémas de Camille Dillard.

Publié dans : II/ La recuperation |le 6 décembre, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

SOS planète |
Mathématiques en Terminale S |
adamfait |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ana112big
| Archéoslogos
| «Evaluation of the sustaina...